Août | Faire face à la chaleur

Canicules

Climatiser: luxe, nécessités et responsabilité

Quand il fait chaud, et de plus en plus chaud, on a vite fait d’actionner la climatisation pour un rafraichissement immédiat qui semble vital. Et s’il était vital de trouver d’autres options?

 

Synonyme  de bien-être lors de séjours de rêve de dans des contrées exotiques, ou de confort lors des vacances estivales au Sud de la France, la climatisation a longtemps été une expression de volupté. On s’est habitués à le vivre dans les centres commerciaux et les aéroports, les voitures, puis les boutiques et les bureaux, et de plus en plus jusque dans les habitats. « Qu’est-ce qu’il fait chaud cet été. On est allés acheter une clim pour la chambre du petit, et tant qu’à faire on va l’installer dans la nôtre aussi. »  Avec le réchauffement, la clim’, c’est pas du luxe!? 

C’est ce que disent également les habitants du Qatar, pour lesquels la climatisation serait une question de survie, sous 45°C. Le spectacle  des stades climatisés en plein air, lors des championnats du monde d’athlétisme et bientôt du Mondial de foot a mis en évidence l’aberration que représente la climatisation pour faire face au réchauffement climatique. Ces systèmes  sont évidemment un cauchemar pour  l’environnement: d’un côté ils représentent une part croissante de notre consommation énergétique et génèrent des émissions de carbone qui favorisent le réchauffement de la planète, de l’autre, ils rejettent un air chaud vers l’extérieur, et font encore monter la température. 

Un bel exemple de ces boucles de rétroaction qui afollent toutes les projections climatiques! La demande dans les pays émergents aux climats les plus chauds comme la Chine ou l’Inde va confirmer le phénomène: de 1,6 milliard d’appareils installés aujourd’hui, on pourrait passer à 5,6 milliards en 2050. La climatisation repésente aujourd’hui 10% de la consommation électrique mondiale, et est en partie responsable de la surchauffe urbaine: elle augmente, à elle seule,  de 1°C à 1,5°C la température en ville par rapport à la campagne, et jusque 8 degrés en cas de canicule. 

Avec quelles conséquences? On a vu, en juin, des Indiens mourir en se battant pour obtenir de l’eau d’un camion citerne, alors que 43% du pays était frappé par la sécheresse et que la température était de 50°C. Des canicules atteignant 50°C en Inde, 42°C à Paris, des ouragans destructeurs et des incendies monstres en Arctique, en Amazonie, en Californie: c’est le monde que l’on a vécu en 2018 et 2019 à +1°C. Le monde à +4°C, ce serait nous dit-on 74% des terres habitées qui ne seront plus habitables à cause de canicules mortelles, tous les ans, selon l’Univesité de Hawaï. 

Il s’agit, aujourd’hui dans nos villes et nos habitations, de trouver les moyens de ne pas allumer les climatiseurs pour supporter les chaleurs torrides. Mais dans la nature? Qu’est ce qui aidera les arbres à supporter le stress hydrique, les rayons brûlant du soleil, la chaleur étouffante des jours interminables de canicule? Les vignes brûlent sans feu, les bocages s’évaporent, les bêtes n’ont plus d’eau, plus d’insectes pour se nourrir, le bétail mange en été le fourrage prévu pour l’hiver, et nous allons augmenter les importations de tourteaux de soja pour les nourrir, ce qui va augmenter la pollution… Encore un exemple de boucle de rétroaction dramatique,  selon une fuite en avant déraisonnée, l’accélérateur coincé sous le pied des multinationales. 

 

Le Qatar, aberration ou arrogance énergétique

Réchauffement: projections et perspectives

Qu'est-ce qu'on peut faire?

Des actions qui comptent, si nous sommes des millions à les faire

Face au réchauffement, il est vital en premier lieu de modifier nos modes de vie, nos habitats et nos villesapprendre à se refroidir sans climatiseur, aménager les villes pour faire face aux grosses chaleurs, accélérer la rénovation énergétique des bâtiments, passer au bioclimatique, repenser l’urbanisme…
Mais  pour conjurer les risques d’un réchauffement de plus de 1,5°C, il faut aller bien au-delà sur tous les aspects de la vie quotidienne, politique et économique.

Construisons un avenir désirable. Partagez ces infos avec vos amis !

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut