Citoyenneté

Nous pouvons changer la politique, si nous agissons ensemble !

S'engager dans la vie politique locale et nationale est un enjeu majeur pour tous et toutes. Pas besoin d'être élu pour comprendre et exprimer les besoins d'un territoire, surtout du sien. Pour la justice climatique, il est urgent que les citoyens s'emmêlent dans la vie politique !
icon-citoyennete-freepik

Obnubilés par les enjeux du court terme, les Etats et les acteurs économiques négligent dangereusement les cris d’alarme des scientifiques et des associations. C’est pourquoi il faut sensibiliser,  rassembler les foules, faire en sorte qu’informés, organisés et structurés, nous puissions faire entendre notre voix et peser sur les décisions politiques, les  pratiques industrielles, agricoles ou financières qui comportent un enjeu écologique. 

S'engager concrêtement aux niveaux local et national

Nous n’avons guère de temps pour vivre notre vie quotidienne (travail, famille, loisirs) et en même temps décortiquer le vrai du faux dans les médias, dans la bouche des politiques, dans les publicités. Nous n’avons guère le temps de prendre 2 heures un soir de semaine pour aller donner notre opinion lors d’une consultation publique. Nous n’avons guère le temps pour comprendre tous les rouages de la société, comprendre les rôles des différentes institutions. 

Pourtant, pour que ça change, il faut s’investir à fond ! Peu importe la manière, votre opinion compte et les responsables publics et privés doivent la connaître . Voici quelques pistes à explorer. Il y a une multitudes de possibilités, choisissez celle qui correspond à votre réalité.

  • Participer aux “Marches pour le climat” et autres manifestations pour la défense de l’environnement. S’exprimer dans la rue est un droit droit. Plus nous seront nombreux à montrer notre union au même moment, plus les acteurs publics et privés devront prendre en compte les revendications que nous exprimons. Trouvez des mouvements écologistes autour de vous et agissez avec eux !
  • Boycotter ! Le boycott est un acte politique par excellence. Comme le disait Coluche : Quand on pense qu’il suffirait qu’on arrête d’en acheter pour plus que ça se vende. A chaque fois que nous choisissons de consommer (ou de ne pas consommer) nous exprimons une opinion dirigeant la société vers autre chose. Attention à ne pas stresser et s’imposer quelque chose de drastique, on avance pas à pas en respectant sa vie. 😉
  • Concertations publiques, plans locaux d’urbanismes, réunions officielles… Les institutions invitent souvent les citoyens à exprimer leurs opinions, mais l’information est trop souvent noyée dans un immense flux d’autres informations. Vous pouvez consulter régulièrement le site officielle de votre commune pour voir les nouveaux projets en cours. Consulter l’élu responsable de votre quartier. Aller à la mairie demander la date des prochains événements publics. S’informer, parler entre voisins, avec une association locale, avec des militants politiques locaux est la première étape indispensable à l’action. Faites-vous votre opinion, puis allez la donner dans les réunions publiques.
  • S’engager dans son comité de quartier. C’est le lieu où se retrouvent toutes les plaintes terre-à-terre de la population. Avec des avis réfléchis sur la situation du quartier et les projets en cours, il y a moyen de mobiliser et faire passer son avis à la mairie.
  • Participer aux réunions électorales de tous les candidats et candidates. La plupart du temps, ces meetings sont un rendez-vous des fidèles supporters et il n’y a jamais, ou très peu, de contradiction dans les questions-réponses. Pourtant les personnes qui seront bientôt aux manettes doivent savoir que leurs idées ne sont pas en adéquation avec les attentes de la population (si c’est le cas). Ils ont aussi besoin qu’on leur rappelle que s’ils ne font pas les choix justes pour l’intérêt général, les citoyens seront au rendez-vous !
  • Apprendre à comprendre les institutions. On n’apprend pas à l’école comment fonctionne précisément l’assemblée nationale,  le système d’imposition etc. Au mieux, cela est survolé, et au pire on laisse croire que c’est trop complexe et qu’il faudrait faire des études supérieures pour comprendre tout ça. C’est faux ! Il ne faut pas avoir peur des termes savants qui sont employés. Quand vous rencontrez dans votre vie une élection, un vote, une concertation, mais ne savez pas en réalité de quoi il s’agit, alors recherchez sur internet : des tutoriels sur youtube, des explications sur wikipédia ou le site du l’état, demandez à des amis à vous qui s’y intéressent. Investissez un peu de votre temps pour apprendre, soyez curieux, “armez votre esprit”.
  • Adresser des courriers directement à votre maire, et les partager avec la presse locale. Inondons les boites-aux-lettres des mairies, des métropoles, de l’Élysée, des ministères, permanences d’élus… Obligeons-les à prendre en compte notre avis, qu’ils le voient chaque jour et chaque seconde. C’est gratuit d’envoyer une lettre à l’Élysée ! Et pour votre mairie, allez la déposer directement dans la boîte.

Avoir une opinion et l'exprimer !

Osez parler politique avec vos enfants, vos amis et vos collègues. La vie ne se résume pas au récit de nos activités, à nos prochaines vacances, à ce qu’on a vu ou entendu à la radio, au dernier match de hockey sur glace. Se poser seul et en groupe les questions: Dans quel monde vit-on ? Dans quel monde souhaite-t-on vivre ? Comment changer les choses ?“, c’est ça qui fait avancer les choses et créé une dynamique! On aimerait tous pouvoir parler simplement des papillons, mais il est temps d’oser montrer qui l’on est, ce que l’on pense réellement, et partager ses opinions tous les jours. On ne peut pas être accepté à 100% de tous, s’accepter soi même est déjà un challenge assez grand. Faisons-nous ce cadeau ! 🙂

Pourquoi il est urgent de s'engager dans le vie publique

Plus le temps passe, plus la politique se professionnalise. Les décideurs et décideuses sont issues de grandes écoles, formés pour appliquer une méthode. Très peu sont animés par des convictions profondes et nombreux sont ceux qui suivent une logique de parti. Le grand malheur de la politique aujourd’hui n’est pas seulement l’ignorance ou la quête du pouvoir, mais une incompétence à être proche de la réalité de la population,  et à avoir une pensée profonde et réfléchie. Bien sûr, certains tiennent la barre et font agir les leviers du système (capitaliste, n’ayons pas peur de son nom). Eux sont très conscients de ce qui se passe, mais la plupart des personnes engagées sont des exécutants et ne réfléchissent pas aux conséquences de ce qu’ils font.

Face à cette situation, il est primordial que l’engagement citoyen soit fort ! Que des personnes convaincues de l’yrgence climatique et déjà actifs dans la vie locale et nationale s’engagent à des postes à responsabilité. Tout le monde peut être élu, tout le monde a sa place pour représenter le peuple. C’est par cet engagement que nous pouvons avoir un impact sur le dérèglement climatique. Nous pouvons aussi construire une démocratie plus directe où les citoyens sont engagés directement dans les prises de décisions – mais cela est un autre sujet… ;-

Construisons un avenir désirable. Partagez ces infos avec vos amis !

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut