Transports

Des actions qui comptent, si nous sommes des millions à les faire

Nos habitudes et moyens de transports ont un impact important sur la pollution de l'air et le réchauffement climatique. Voici quelques gestes à adopter et actions à entreprendre dès maintenant.
icon-velo-recto

Des gestes concrêts pour changer nos modes de transports et réduire leur impact

hanger sa manière de se déplacer demande de la détermination, et de l’organisation. Il est difficile de changer ses habitudes. Mais quel plaisir de lire, de rencontrer de gens, d’être en sécurité dans le bus, de faire de l’exercice en vélo ou à pied, de faire du tourisme local et régional !

  • Vélo, marche, trotinette: privilégiez toujours les mobilités douces – avec une empreinte CO2 à zéro, elles sont bonnes pour l’environnement et bonnes pour votre santé ! Et pourquoi ne pas vous mettre au vélo bleu cette année?
  • Utilisez les transports en commun chaque fois que possible : tramway, métro ou RER sont les moins polluants, train, autocar ou bus toujours mieux que la voiture. Et il y a beaucoup d’applications nouvelles pour vous faciliter les trajets : celle de PACA Mobilité, mais aussi Moovit y compris à Nice, Citymapper dans les grandes villes d’Europe et Mappy
  • Si vous devez prendre la voiture, organisez des covoiturages pour vos longs trajets ou au quotidien : votre empreinte sera divisée par le nombre de passagers. Plusieurs plateformes coexistent, inscrivez-vous, et multipliez vos chances de trouver des co-passagers ou conducteurs ! 
  • Envisagez un véhicule électrique ou GPL si vous devez acquérir une nouvelle voiture, et que vous en avez les moyens. Mais sachez-le : le bilan environnemental d’un véhicule est alourdi par le coût de sa fabrication, et dépend de la nature de la production électrique…. il fait débat ! 
  • Évitez l’avion chaque fois que vous le pouvez : voyagez moins loin pour vos vacances, privilégiez le train (jusque 75 fois moins lourd en CO2 que l’avion pour un trajet équivalent), et limitez les déplacements professionnels : vive les conférences virtuelles pour rester près de ses proches.
  • Et pourquoi ne pas envisager le télétravail, ne serait-ce qu’un ou deux jours par semaine? Cela représente plus de 800 kg de CO2 par personne et par an en moyenne. C’est bon pour l’environnement, bon pour votre productivité et bon pour votre confort. Et en plus, c’est plus facile à organiser en entreprise, depuis l’an dernier. 

Transports publics, mobilité douce & télétravail

S'engager pour des changements collectifs en matière de transport

Comme on ne fait rien seul, pesez au niveau local et régional pour obtenir des politiques de transport public ambitieuses, signez les pétitions qui vont vers la transition au niveau des transports, engagez-vous dans des associations

Changer nos modes de transport: les enjeux

Pourquoi faut-il rapidement, collectivement et fondamentalement changer nos modes de transport?

Pour la qualité de l'air

Dans les Alpes Maritimes comme dans la plupart des départements français, la plus grande source de pollution de l’air est le transport. Utilisation massive de la voiture par les particuliers, autoroute urbaine et axe principal Italie-Espagne pour les marchandises, 2ème aéroport de France à proximité immédiate du centre ville, ferries vers la Corse au départ du port de Nice… Nice est la ville de France qui connait la pire des pollutions atmosphériques!

Pour limiter le réchauffement climatique

Les transports contribuent très fortement au réchauffement climatique, étant la 2e source de gaz à effets de serre (GES) dans le monde, pour environ un quart des émissions de CO2 – en France, les émissions de GES dues aux transports représentent un peu plus de 2 tonnes équivalent CO2 (CO2 eq) par habitant, et sont reparties à la hausse en dépit des objectifs de la CO0P21.

Construisons un avenir désirable. Partagez ces infos avec vos amis !

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut